Big Data

© Shutterstock
© Shutterstock
Les big datas ont le vent en poupe, il s’agit actuellement du premier secteur d’investissement dans le domaine de la santé numérique. Une bataille s’est engagée entre les différentes industries afin de posséder les données de santé car celui qui contrôlera les datas aura l’ascendant sur la santé de demain.

 

Nous voyons de lourds investissements dans ce secteur de la part des industries de la santé mais aussi l’arrivée de nouveaux acteurs des secteurs des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) avec des géants comme Google et Orange; ou encore des entreprises informatique spécialisées dans l’hébergement de données tel qu’IBM.

 

Cette explosion des big datas est notamment du à l’avènements des objets connectés, le développement des applications mobiles et la mise en place du dossier médical électronique qui permettent de rassembler un bon nombres de données.

On distingue deux typologies de données qui alimentent les big datas :

  • Les données rétrospectives : qui sont issues par exemple des dossiers médicaux des patients
  • Les données en temps réel : par exemples les données provenant d’un bracelet connecté ou encore collectées directement au chevet du patient

 

Les big datas vont révolutionner le système de santé actuels, voici selon moi les 3 axes majeurs de développement

 

Une amélioration de la prise en charge des patients

La profusion de données issues des big data sera mise au bénéfice du patient. En effet, en analysant des milliards de données collectées chez des gens sains ou malades les scientifiques espèrent identifier des symptômes précoces d’apparition d’une maladie et ainsi pouvoir freiner son développement (par exemple : on sait qu’Alzheimer se développe 20 ans avant l’apparition des premiers signes visibles). Un autre bénéfice pour les patients est une identification des risques liés à des médications concomitantes menant à des toxicités. Enfin, les données des big datas seront utilisé dans le processus de choix du traitement par les praticiens permettant une décision plus éclairée. Aujourd’hui, dans le cadre de certains cancers une cartographie génomique peut être effectuée. On sait à présent que pour un type de cancer (sein, prostate…) il n’existe pas un seul cancer mais plusieurs types de cancer génétiquement différents. Le coût de plus en plus réduit des séquençages génomiques et les données des big datas nous permettront d’aller vers de traitements de plus en plus personnalisées.

 

Une optimisation de l’innovation

La recherche est un élément crucial de l’industrie pharmaceutique coûteuse, longue et avec un fort taux d’attrition celle-ci doit tout de même continuer à produire de l’innovation. Le fait de pouvoir analyser une grande quantité de données scientifiques permettra de mieux cibler les molécules candidates pour les études cliniques et ainsi réduire le taux d’attrition des molécules. Les essais cliniques bénéficieront aussi des big datas permettant notamment d’améliorer le design de l’étude et le recrutement des patients qui est un des plus grands challenges dans la mise en place d’essais cliniques. En effets, les données collectées permettront de matcher des patients selon la cartographie de leur maladie vers des essais cliniques pour des thérapies personnalisées adaptés.

 

Un système de santé plus compétitif

L’avènement des big datas augmenter la pression et la compétition au sein du système de santé actuel. En effet, des données seront générés au niveau des hôpitaux et des praticiens permettent d’obtenir de l’évaluation sur leur activité (tel que le prix des actes, le taux de réadmission/complication/décès).

Du côté des industries pharmaceutiques les données sur les médicaments en vie réel augmentera la pression sur les baisses de prix des médicaments. Il peut exister un gap important entre l’efficacité d’un médicament observé en clinique, où le protocole et très stricte et en vie réel.

 


 

Sources

Pam Baker, Two ways big data will disrupt current healthcare models, Novembre 2014

Anonyme, Maladie d’Alzheimer : les big data pour enrayer la maladie, Sciences et avenir, décembre 2014

Jeremy Garner, Des traitements plus ciblés grâce aux Big Data, Novembre 2014

Stefan Groschupf, Big Data Has the Potential to Transform Health Care, Novembre 2014

Gaëlle Fleitour, Big Data : « Il faut réfléchir un cran plus loin », pour le patron d’Orange Healthcare, Novembre 2014