Dialog, le patch transdermique pour l’optimisation du suivi de l’épilepsie

Patch et montre Dialog, et son application Smartphone
Patch et montre Dialog, et son application Smartphone

L’agence de Design Artefact a développé un nouvel outil important pour le suivi des patients épileptiques : le patch transdermique « Dialog ». Les patients pourront le coller directement sur la peau ou l’appliquer sur une montre.  L’objectif ce de patch est de permettre aux patients épileptiques de mieux gérer leur crise, et interagir rapidement avec les professionnels de santé et leurs proches. Pour le moment, l’agence n’a pas donné d’information sur la commercialisation du produit.

 

L’épilepsie est la maladie neurologique la plus fréquente après les migraines. Elle se définie  par la répétition spontanée de crises provoquées par l’hyperactivité extrême d’un groupe de neurones dans le cerveau.

 

On distingue 2 grands types de crises d’épilepsie :

  • les crises partielles ou focales, limitées à une région précise du cerveau
  • les crises généralisées, étendues à toutes les zones du cerveau.Avant le début d’une crise, certaines personnes épileptiques peuvent éprouver une sensation appelée « aura ». Cette aura est une crise partielle simple qui peut se produire seule ou être le début d’une crise partielle complexe ou d’une crise généralisée.
  • Le patch transdermique développé par l’agence Artefact pourrait aider les patients épileptiques à prévenir et signaler ces « auras ». Ce device médical contient également d’autres fonctionnalités comme :
  • Si elle survient assez tôt avant une crise, elle peut servir d’avertissement. La personne pourra alors prendre les mesures nécessaires pour éviter les chutes et les blessures.
  • L’éducation thérapeutique : apprentissage des causes des crises
  • Rappel de prise des médicaments
  • Informer les secours si une crise survient
  • Partager et interagir avec les professionnels de santé et informer son médecin pour qu’il puisse adapter le traitement si nécessaire.

 

Via des gestes sur l’écran tactile du patch (double clique, glissement etc.), les patients pourront indiquer leur état et condition physique et morale (Fig. 2). Par exemple double cliquer indiquera la survenu d’une aura ou agripper signifiera qu’il faut contacter les secours.

 

Le Patch pourra également mesurer d’autres paramètres physiologiques comme le rythme cardiaque, la température du corps, la sudation … Toutes les informations seront directement envoyées sur le Smartphone du patient via une application spécifique.

 

La création d’un algorithme pour traiter et analyser les données,  permettra le signalement de la survenue d’une crise d’épilepsie.

 

Les différents gestes à réaliser sur le patch

Les différents gestes à réaliser sur le patch

 

Cet objet connecté s’inscrit dans le mouvement Quantified Self : mieux connaître son corps pour anticiper ses réactions. A savoir que selon un sondage réalisé pour le Figaro et France Inter : 67% des Français et 81% des médecins considèrent que les objets connectés sont « une opportunité pour la qualité des soins » et 78% de la population générale et 91% des praticiens estiment qu’ils représentent « une opportunité pour la prévention »

 

 

Sources :