Vetigel : le gel révolutionnaire contre les hémorragies

© Shutterstock
© Shutterstock

Stopper un saignement peut parfois prendre plusieurs minutes et dans des cas d’extrême urgence, la perte de trop de sang peut se révéler mortelle. Pour éviter le bain de sang, de Jeunes chercheurs américains ont découvert une solution miracle, ils ont fabriqués un nouveau gel à base de plante, qui stoppe les saignements en quelques secondes… ‘’VetiGel’’ tel est le nom donné à cette substance gélifiée, créée à partir d’une plante hémophile, dont le nom est tenu secret. Ce nouveau dispositif médical remplacera les anciens pansements ; car, en quelques secondes, il pénètre dans les tissus, arrête l’écoulement du sang et déclenche la réparation naturelle de la peau.

Ce coagulant instantané vient d’être conçu par une équipe de chercheurs de l’école polytechnique de New York, dirigée par Joe Landolina, 20 ans, brillant étudiant en génie chimique et biomédical, CEO et cofondateur de la start-up SUNERIS.Ce petit laboratoire de biotechnologie basé à Brooklyn devrait commercialiser ce VetiGel qui agit sur les petites coupures de la peau, les grandes plaies hémorragiques ainsi que les hémorragies internes artérielles foudroyantes.

Ce gel est constitué de polymères biocompatibles qui lui permettent d’être absorbé directement par le corps ; il suffit alors d’une simple application de ce produit innovant sur le site de la plaie, pour qu’il active la première phase de la coagulation naturelle du sang, l’hémostase ; puis il simule la matrice extracellulaire de l’organisme en accélérant la production de fibrine, ce qui permet au corps de coaguler rapidement en quelques secondes. Les tests montrent qu’un caillot solide est formé en quelques secondes dès l’application de notre gel au site de la lésion sans faire appel à une compression manuelle.

Selon Joe Landolina, cité par le New York Post, des essais cliniques sur des animaux devraient bientôt débuter, car l’objectif du jeune génie est de pouvoir utiliser sa découverte sur les brûlures ; avant d’envisager une application sur des tissus humains, et du coup le premier produit de cette entreprise ‘Vetigel’ est pour le moment commercialisé exclusivement pour les vétérinaires afin d’arrêter les hémorragies internes et externes. Il affirme aussi que son invention devrait remplacer 80% des produits actuels comme les bandages, les diachylons et les gels antiseptiques après l’approbation de Food & Drug Administration ; Il pourra donc être aussi utile à un chirurgien qu’à un médecin généraliste ou une mère de famille avec des enfants casse-cous. « Notre objectif est de voir VetiGel dans chaque ambulance, dans la ceinture de chaque soldat, et dans le sac de chaque maman », a déclaré Landolina à Bloomberg News.

Nous noterons pour finir que le prochain objectif du jeune étudiant pour le moins ambitieux serait d’être en mesure de régénérer les organes.

Un produit d’urgence appliqué à l’intérieur ou à l’extérieur, qui pourrait donc sauver la vie d’un bon nombre de soldats dans des zones où de véritables équipes médicales ne pourraient se rendre dans le temps imparti mais aussi dans des cas où la ligature, la pression ou d’autres méthodes classiques sont peu pratiques ou impossibles.

Taha Alami

Sources (décembre 2014):

Journal of Geek

Hiteck.fr

Info-santé.fr

www.smithsonianmag.com.

Maxisciences.com

20 minute.fr